US
EU
24/7
Assistance à la clientèle
24/7
customer
Chercher par nom:
Search by:
Cytotec

Le misoprostol, vendu sous le nom de cytotec, est un médicament prescrit aux personnes qui présentent des troubles gastriques ou duodénaux. Il appartient à la classe pharmaco-thérapeutique de l’anti-ulcéraux prostaglandine.

Le cytotec est une prostaglandine de synthèse, analogue aux PGE1 naturelles. Le fonctionnement du cytotec est le suivant : le médicament réduit la sécrétion d’acides gastriques et exerce une activité cyto-protectrice sur la muqueuse gastrique.

Le misoprostol a été développé et commercialisé par les laboratoires pharmaceutiques Pfizer Inc. (anciennement Searle), sous le nom de cytotec. Aujourd’hui, le médicament est disponible sous de nombreuses autres appellations tel que Gymiso, Arthrotec, Oxaprost, Cyprostol, Misotrol, Prostokos ou encore Vagiprost. Il est inscrit dans la liste de l’Organisation Mondiale de la Santé, considéré comme l’un des médicaments les plus surs et efficace sur le marché. Il est aussi disponible en médicament générique cytotec. L’achat du Cytotec sans ordonnance est interdit. Une ordonnance d’un médecin sera obligatoire pour tout commande en ligne de Cytotec également.

Le cytotec a reçu l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement des ulcères d’estomac. Il est souvent prescrit pour les personnes atteintes d’ulcères ou autres lésions au niveau de l’estomac ou du duodénal suite à la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Il est souvent utilisé à visée thérapeutique et préventive. Ainsi, le cytotec est souvent chez certains patients en prévention de maladies de l’estomac du duodénum dues à la prise de traitements anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le médicament est aussi prescrit chez les populations dites « à risque » à titre préventif.

Bien que la prise du médicament ne soit pas autorisée légalement dans le domaine gynécologique et obstétrique, il est cependant très largement utilisé pour les interruptions volontaires de grossesse (IVG), ou pour le déclenchement de l’accouchement bien que cette pratique soit largement controversée.

 

Indication

Le cytotec est indiqué soit en traitement de douleurs d’estomac ou ulcères soit en prévention de ceux-ci. Il est généralement prescrit chez les personnes atteintes d’ulcères ou autres lésions au niveau de l’estomac ou du duodénal suite à la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Dans le cas d’un traitement, le cytotec est généralement prescrit chez les patients souffrant :

  • —    d’ulcère gastrique ou duodénal en évolution,
  • —    de maladies d’estomac et du duodénum dues à la prise de médicaments non stéroïdiens, dans le cas où la poursuite de ces derniers est indispensable.

 

Le médicament est également souvent prescrit à titre thérapeutique et préventif, en prévention par exemple de maladies de l’estomac ou du duodénum dues à la prise de traitements anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Aussi, le médicament est parfois prescrit chez les populations dites « à risque », à titre préventif (c’est le cas des personnes âgées par exemple) ou chez les patients ayant des antécédents d’ulcères, ou bien encore chez les patients qui ne tolèrent pas les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

 

Dosage

Le cytotec est un médicament commercialisé sous la forme de comprimé s’administrant par voie orale, le patient doit l’avaler (sans le mâcher) en buvant un grand verre d’eau. Il est conseillé de prendre le médicament aux heures de repas, de préférence à l’heure du diner.

Le dosage du cytotec est différent selon qu’il s’agisse d’une prise du médicament en traitement ou en prévention :

  • —    En traitement: 1 comprimé de 400mg 4 fois par jour. La durée du traitement doit alors être comprise entre 4 et 8 semaines.
  • —    En prévention: 1/2 comprimé de 200mg 4 fois par jour, ou un comprimé à 200mg 2 fois par jour.

 

Médicaments alternatifs

Certains médicaments sont similaires au cytotec et peuvent être prescrits pour le traitement de maladies similaires (douleurs d’estomac, ulcères, ou autres troubles de l’estomac). Il s’agit entre autres de:

  • —    Carafate
  • —    Aciphex (il traite les brûlures d’estomac et ulcères),
  • —    Pepcid (il soulage les brûlures d’estomac mais ses effets durent moins longtemps que les autres médicaments),
  • —    Prevacid (il soulage les brûlures d’estomac sur le long-terme et traite les ulcères),
  • —    Protonix (il traite les brûlures d’estomac et l’excès de suc gastrique).

 

Effets secondaires

Le cytotec peut entrainer de nombreux effets secondaires chez le patient. Parmi les effets indésirables relevés par les médecins, les plus fréquents sont :

  • —    les diarrhées,
  • —    les vertiges
  • —    les céphalées,
  • —    les vomissements,
  • —    les nausées,
  • —    les constipations,
  • —    les douleurs abdominales,
  • —    les éruptions cutanées.

 

Parfois, d’autres effets indésirables peuvent apparaître chez le patient, tel que des poussées de fièvre, des saignements vaginaux ou encore l’altération du cycle menstruel.

Les poussées de fièvre à la suite de la prise du cytotec sont assez fréquentes, et ne durent pas plus de 24 heures. Elles ne dépassent généralement pas les 38°C. Dans le cas où la fièvre chez le patient dépasserait les 38°C, il est fortement indiqué de consulter un médecin ou de se rendre à l’hôpital.

La plupart des femmes ayant pris le cytotec dans le cadre d’un avortement médicamenteux relèvent avoir eu des douleurs et des crampes. Aussi, les recherches sur le sujet indiquent que la majorité des femmes décrivent la douleur comme un peu plus forte que les douleurs menstruelles. Certaines relèvent aussi le sentiment de nausées, des vomissements, des diarrhées. Cela dit, rien n’indique que les douleurs ne soient pas simplement des douleurs liées à la grossesse tout simplement.

 

Contre indications

Le cytotec est contre-indiqué chez les patients hypersensibles à son principe actif, c’est à dire au misoprostol, ou hypersensibles à toute autre substance qui entre dans sa composition.

Aussi, le cytotec est contre-indiqué chez la femme enceinte ou susceptible de l’être. En effet, le cytotec peut provoquer de graves complications telles que des avortements, des naissances prématurées ou des malformations du fœtus.

C’est pourquoi l’utilisation du cytotec pour déclencher les accouchements est fortement inquiétante au point que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) met en garde contre sa prescription dans de telles situations. Ce détournement de l’utilisation du médicament pourrait avoir de graves conséquences tant pour la maman que pour l’enfant.

Les personnes qui conduisent des véhicules tout en suivant un traitement qui prescrit le cytotec doivent faire preuve de vigilance car ce médicament peut entraîner des vertiges.

 

Interactions avec l’alcool et d’autres médicaments

Dans le cas où le patient a pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, en vente libre (OVC) et les remèdes à base de plantes médicinales, il est fortement conseillé d’en parler à un médecin ou à un pharmacien.

Aussi, il est recommandé d’informer le médecin de tout supplément alimentaire ou autre que le patient prendrait régulièrement.

Les études d’interactions du misoprostol avec plusieurs anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) n’ont démontré aucun effet cliniquement significatif chez le patient avec des médicaments tels que, sur la cinétique de l’ibuprofène, du diclofénac, du piroxicam, de l’aspirine, du naproxène ou de l’indométhacine.

Dans le cas de la consommation d’alcool, il est recommandé au patient d’en informer son médecin car cette substance peut modifier l’action et l’efficacité du médicament.

Après avoir informé le médecin, celui peut éventuellement conseiller son patient l’une des situations suivantes :

  • —    de cesser la prise de l’un de ces médicaments,
  • —    de remplacer l’un des médicaments par un autre,
  • —    de modifier la prise ou le dosage de tel médicament,
  • —    de ne rien.

 

L’interférence de médicaments n’entraîne pas toujours l’interruption de la prise de l’un des médicaments, seul le médecin peut déterminer cela.